english français deutsch

Sur EAPSPI

L'EAPSPI est une association de 24 régimes de retraite du secteur public de 15 pays européens, responsables de presque 33 millions d’affiliés actifs et de retraités du secteur public. Le point commun des membres et des observateurs de l'EAPSPI est donc le secteur public en Europe: ils couvrent les régimes de retraite de base spéciaux pour les fonctionnaires ou les régimes complémentaires pour les employés du secteur public.

L'objectif principal de l'EAPSPI est de permettre à ses membres d'améliorer la connaissance mutuelle de leurs institutions et du système social de leurs pays respectifs. L'EAPSPI prend une part active dans la construction d'une Europe sociale. Par conséquent, les membres de l'EAPSPI analysent les manières et les moyens d'améliorer les services proposés à leurs clients (retraités, affiliés actifs et employeurs) en échangeant sur les meilleures pratiques des autres institutions et en analysant l'impact du droit de l'Union Européenne sur les régimes de retraites nationaux. Afin d'atteindre cet objectif, l'EAPSPI promeut des échanges de savoir-faire et d'informations par le biais de groupes de travail, de conférences, de séminaires, de lettres d'informations et de contacts directs entre ses membres.

Le rôle de l'EAPSPI ne se limite pas à un simple échange d'informations. L'importance du droit de l'Union Européenne dans le domaine des retraites augmente sans cesse. En conséquence, l'EAPSPI propose également une plateforme commune pour les institutions de retraite du secteur public vis-à-vis des institutions européennes, telles que la Commission, le Parlement et les autres parties prenantes au niveau de l'Union Européenne. L'EAPSPI n'est cependant pas un groupe de pression. L'association a pour simple objectif de se positionner en tant qu'expert en matière de retraites afin de démontrer les effets notamment des nouveaux projets législatifs. Ainsi, l'EAPSPI développe des relations et interagit avec les institutions européennes et d'autres organisations internationales.